Accueil du site > Cours > Présentations et résumés > Présentation du cours de Laïla Commin-Allié (avril 2009)

Présentation du cours de Laïla Commin-Allié (avril 2009)

dimanche 29 mars 2009, par Hélène

Cité idéale et genre utopique sont intimement liés. A la Renaissance, la recherche de la cité idéale prend son essor. Des transformations socio-culturelles, la sécularisation de la société, l’ambition de contrôle par l’homme de son destin et de son cadre de vie conduisent à l’élaboration d’une thématique de la ville régulière qui conserve tout son attrait au siècle des Lumières. Pour cette période, toutefois, une lecture de l’urbain en termes de fonctions et de circulations vient parfois se substituer aux approches fondées sur la recherche d’un ordre statique.

Les choses se compliquent avec la révolution industrielle. Vers la fin du XIX° siècle l’expansion de la société industrielle donne naissance à une discipline qui se distingue des arts urbains antérieurs par son caractère réflexif et critique et par sa prétention scientifique : l’urbanisme (science et théorie de l’établissement humain, 1910, Larousse). L’urbanisme prétend à une universalité scientifique ( cf. Le Corbusier qui revendique le point de vue vrai.) Dès-lors les relations entre recherche de la cité idéale et genre utopique ne se résument plus au seul thème de la ville régulière.

Dans son anthologie, publiée en 1965, L’urbanisme, utopies et réalités, F. Choay s’essaye à caractériser les nouvelles relations entre utopies et théories de l’urbanisme. Elle dégage une opposition entres des modèles d’urbanisme progressistes tournés vers l’avenir et des modèles culturalistes nostalgiques de la ville ancienne. Même si A. Picon, dans l’article "ville idéale" du Dictionnaire des Utopies, appelle justement à nuancer ce point de vue, il me semble intéressant de l’exposer comme "outil de réflexion". Mon intervention intitulée "L’urbanisme, utopies et réalités" a été nourrie par deux ouvrages de Françoise Choay :

  • L’urbanisme, utopies et réalités, une anthologie, Paris, Seuil,1965 ; coll. Points, 1979
  • La règle et le modèle - Sur la théorie de l’architecture et de l’urbanisme, Paris : Seuil,1980,1996.

En voici le plan :

-Introduction : Brève définition de chacun des termes de l’exposé ; mise en perspective entre "cité idéale" ( liée aux utopies par l’entremise du thème de la cité régulière, "géométrisée") et "cité modèle de l’utopie" , puis entre théories des "Arts Urbains" (élaborant des règles qui permettent de créer une infinité de mondes possibles) et théories de l’urbanisme (visant à proposer pour un homme type universel le type idéal de l’établissement humain).

I - Le temps des "Arts Urbains" - Les traités d’architecture - de Vitruve à Alberti

II - Présentation du pré-urbanisme ( oeuvre de généralistes, historiens, économistes, politiques, "socialistes utopistes" du XIX° s.)

le modèle progressiste

le modèle culturaliste Les modèles du pré-urbanisme ne donnent lieu qu’à peu de réalisations concrètes. En Europe - établissement de Owen à New Lanark, de Godin au familistère de Guise ...

III - Présentation de l’urbanisme (apanage de spécialistes , le plus souvent d’architectes)

le modèle progressiste

le modèle culturaliste

le modèlè naturaliste IV - Critiques de l’urbanisme

Technotopia

Anthropopolis

Aujourd’hui ?

Petite bibliographie :

  • Sur les Utopies :
    • Pierre Versins, Encyclopédie de l’Utopie, des voyages extraordinnaires et de la science fiction, Lausanne, L ’âge d’homme, 1972
    • Jean Servier, Histoire de l’utopie, , Paris : Gallimard, 1967, folio, 1991
    • Paul Ricoeur, L’ idéologie et l’utopie, Paris, Seuil, 1997,
    • Collectif, Utopie- La quête de la société idéale en occident, B.N.F., Fayard, 2000
    • Thierry Paquot, Utopies et utopistes,Paris, Gallimard La découverte, 2007
  • Sur l’Urbanisme :
    • Pierre Lavedan, Histoire de l’ urbanisme, 3 vol., H Laurens, 1926-1941 et 1952
    • Michel Ragon, Histoire de l’architecture et de l’urbanisme modernes, 3 vol., Casterman, 1986, Points, 1991
    • Pierre Merlin, L ’Urbanisme, Que sais-je, puf, 1991,2009
  • Sur la séance à venir :
    • Vitruve, De Architectura, Ier s. av. J.C.
    • Leon Battita Alberti, De Re Aedificatoria, 1485
    • Diverses traductions de ces textes sont disponibles sur internet : site ARCHITECTURA ( c.e.s.r. université de Tours) et site GALLICA (B.N.F.)
    • Leon Battista Alberti, L’ art d"édifier, texte traduit du latin par P. Caye et F. Choay, Paris, Seuil, 2004